Accueil > Espaces membres > La journée des adhérents

La journée des adhérents

Elle a eu lieu le samedi 23 septembre 2014


La journée des adhérents s’est déroulée cette année chez Dominique Le Doujet et Colette Paries que l’on remercie pour leur accueil. Le soleil a été présent toute la journée et nous avons travaillé dans le jardin dès la matinée !

Matinée

Il est discuté, lors du tour de table, de diffuser ou de mettre sur le site de l’association la liste des psychologues libéraux intéressés par la gérontologie à Rennes, en spécifiant s’ils se déplacent à domicile. Cela suppose bien sûr d’avoir leur accord. Cela peut aussi s’étendre à d’autres métiers (art-thérapie…) sur la région de Rennes. On pourrait ajouter leurs spécificités, comme les langues qu’ils parlent (y compris langage des sourds), leur spécialité.

Puis nous faisons un point sur les différents groupes et antennes de l’association :

Antenne de Nantes (Nantes et Pays de Loire)
Le groupe de l’antenne se rencontre une fois par mois pendant deux heures. 10 psychologues composent actuellement le groupe. Ils ont été, en lien avec Rennes, les promoteurs du séminaire de juin 2014, « Je vieillis, et ma folie ? ». Ce séminaire a été une réussite. Il faut noter que pour l’antenne, le départ cette année de Maryvonne, qui en fût à l’origine, a obligé à quelques restructurations.

Antenne de Brest (Le bout du monde)
Elle est actuellement composée d’une bonne quinzaine de psychologues et d’une art-thérapeute. Outre l’analyse de pratiques, le groupe a décidé d’entamer un travail autour de la notion du « chez soi », de l’amont de l’entrée en EHPAD (visite à domicile de la psychologue), de la cohabitation en établissement…
Il ont le projet d’un séminaire en 2016.

Antenne Centre Bretagne (Kreiz Breizh)
L’antenne a toujours le même problème de constituer une équipe fixe, car il existe un turn-over important au sein du groupe.
Jean-Charles travail avec l’ARS, entre autres sur la question de la solitude, du vieillissement et du suicide.

Un groupe de travail s’est constitué sur les questions de traumatisme et de résilience chez les personnes âgées (ex. : être le témoin de décès de son conjoint, rester par terre un long moment après une chute…)
Le projet est de faire un gros colloque (peut-être sur 2 jours ½), à Pontivy, en collaboration avec les pompiers, la gendarmerie. Des contacts ont été d’ors et déjà pris par Dominique avec Boris Cyrulnic, Serban Ionescu, spécialistes de la résilience, qui ont donné un accord de principe pour participer à ce colloque.

Antenne de Cancale (Baie et Rance)
L’antenne est actuellement composée de neufs personnes et se réunit une fois par mois.
Elle a pour projet un séminaire, en juin 2015 qui pourrait s’intituler « A corps perdu, le corps en accord ». Mais d’autres titres sont en discussion.
David Le Breton interviendra au séminaire. Il sort un livre dont un chapitre sur le sujet Alzheimer.

Groupes de paroles
Un des groupes est animé par Pierre-Yves Malo.
Il n’accueille que des psychologues qui ont un travail. La présence des participants est un peu à géométrie variable mais suffisante. Il fonctionne plus maintenant en partant de ce que chacun apporte le jour même, que sur une étude de cas qui serait préparée à l’avance. Le sujet peut porter sur des problématiques institutionnelles ou sur des cas cliniques. Parfois deux ou trois situations peuvent être évoquées sur les deux heures que dure le groupe. le groupe se réunit un mardi soir par mois.

L’autre est animé par Dominique, un lundi matin par mois. Il est plus ouvert à d’autres professions ou à des étudiants.

Groupes de travail
Le groupe de travail « Maltraitance » se réunit un lundi matin par mois. Ils sont actuellement sur un thème de travail autour de la déshumanisation des établissements, des injonctions paradoxales qui proviennent des ministères…

Le groupe « démences et psychanalyse lacanienne » se réunit un mardi par mois à 20h30. Il est maintenant animé par Kathy Dartier. Le groupe réunit, à ce jour, neuf personnes. Il travaille autour de cas cliniques issus de leurs pratiques ou de la littérature afin de réfléchir à l’articulation entre la clinique rencontrée, la théorie et le discours analytique lacanien.

Le groupe « Accompagnement des résidents au sein d’un P.A.S.A  » s’est formé en avril 2013 et est constitué de 5-6 professionnels (psychologues en majorité, psychomotricien et médecin coordonnateur). Ces professionnels se retrouvent pour échanger et travailler autour de problématiques rencontrées dans leur pratique professionnelle auprès des résidents âgés diagnostiqués « maladie d’Alzheimer ou apparentée", notamment dans un des dispositifs du plan Alzheimer qu’est le P.A.SA.

Au cours de cette première année de fonctionnement, le groupe s’est retrouvé 8 fois, de 2 à 3 heures. Il a d’abord travaillé sur le positionnement du psychologue au sein des P.A.SA. et le questionnement qui en découle. Ce travail a débouché sur l’écriture d’un article paru dans les actes du séminaire de Nantes « Rôle et place du psychologue dans les nouveaux dispositifs Alzheimer ». Après un an d’existence, ce groupe continue son travail et ses réflexions sur ce type d’accompagnement. Cela permet de découvrir différents fonctionnements et organisations, ainsi que de confronter les différentes interprétations et mises en action d’un dispositif « officiel ». Le groupe a connu quelques arrivées et départs (avec un noyau de 3-4 personnes), des questionnement sur l’orientation et la méthodologie : il est encore au temps de la construction.

Les prochaines rencontres seront axées autour de la notion "d’ateliers" proposés au sein des P.A.SA. (la définition même d’un atelier et du versant dit "thérapeutique" souvent associé, de la notion de "médiation", place et positionnement des différents professionnels, des mécanismes psychiques et mouvements mis en œuvre tant au niveau du participant que de l’animateur...). La prochaine rencontre portera sur la genèse des ateliers au sein d’un P.A.SA.

Le groupe de travail « Je vieillis, et ma folie ? » s’est dissous après le séminaire de Nantes. C’était le souhait dès le départ du groupe de travailler pour aboutir à un séminaire.

Après-midi : Les perspectives

Partenariats…
Bernard Terrien relance son association qui offre des formations sur mesure et dans une approche différentes des approches classiques sur la maladie d’Alzheimer, la relation au malade. Un approche bien sûr éprise d’humanisme à son image. Sa réflexion, avec Jean-Charles Mandart, avait été à l’origine d’un séminaire qui avait eu un grand succès en Centre Bretagne. Il propose un partenariat avec notre association, sur des modalités à définir ensemble.

Notre association vient aussi de signer une convention de partenariat avec l’UNBM (l’Union Nationale des Bistrots Mémoire). Il s’agissait de formaliser un peu les échanges de bons procédés qui existent déjà depuis le début de l’UNBM entre nos associations.
Dominique pose la question d’un possible partenariat avec l’association Parentèle sur un groupe « grand-parentèle » qui pourrait se créer sur Rennes…
Il s’agit de fédérer les associations autour d’une philosophie commune, d’être aidant les uns envers les autres sans alourdir les tâches réalisées bénévolement par chacun.

Il est évoqué l’association Unanima, composée d’une équipe de professionnels de la santé formés à la zoothérapie et qui intervient sur les EHPAD avec des animaux. Cela est pris en charge par l’ARS. Il faudrait voir pour faire un article dans le bulletin à ce propos. Ethnologie du métier ? Limite de la théorie… débat intéressant. Si on réintroduit de l’animalité dans les EHPAD… en deuxième étape on pourra peut-être réintroduire de l’Humain.

Séminaires à venir
Cancale, 16 Juin 2015 a priori, en attente de la disponibilité de David Le Breton.

Potentiellement, un séminaire Maltraitance sur le mois de novembre 2015. Ou sur la mort…

2016 : le colloque de Pontivy, fin mars. Toutes les personnes qui souhaitent travailler avec le groupe sont les bienvenues. Peut-être y organiser un ou des symposium ?
Ce colloque pourrait avoir une dimension internationale. Il va falloir penser à l’organisation et aux bénévoles si on est sur une jauge de 600 personnes ! Mais on a le temps de voir venir.
On pourrait aussi solliciter des dispositifs traditionnels, comme des chanteurs et poètes qui mettent en récit des événements douloureux et permettent de restaurer chez les sujets leur rapport à l’événement.

Et sur le second semestre 2016, peut-être le premier séminaire brestois !

Enfin, en 2015 ou 2016 il faudra voir comment peut s’intercaler une journée psychologues en gérontologie organisée par l’antenne de Nantes.

Carton plein donc, une nouvelle fois, les propositions de colloques ou de séminaires étant plutôt plus nombreuses que ce que l’association peut assumer.

Mais tout cela est le signe d’une association dynamique et en bonne santé !